Système tête-cœur-soi : Quand le bien-être est plus important que jamais

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

En juillet 1914, en Grande-Bretagne, au début de ce qui allait devenir la "Première Guerre mondiale" ou la "guerre qui devait mettre fin à toutes les guerres", la population avait un point de vue très différent de ce qui allait devenir une dure réalité. La population britannique pensait que la guerre "serait terminée à Noël", ce qui signifiait que la guerre serait rapide et décisive et que la normalité reprendrait trop rapidement. Malheureusement, en janvier 1915, il était clair que l'espoir initial allait être remplacé par l'angoisse et la réalité que cette guerre, comme cela s'est effectivement produit, allait être beaucoup plus longue et avoir l'un des plus grands impacts sur le vingtième siècle.

L'objectif est de nous faire réfléchir sur le fait qu'en mars 2020, alors que la plupart des écoles passaient à l'apprentissage en ligne, nous avions l'espoir et la conviction que nous serions bientôt en mesure de reprendre nos activités - peut-être au plus tard pour ouvrir nos écoles pour la prochaine année scolaire en août 2020. Aujourd'hui, à l'approche du mois de novembre, alors que les écoles sont toujours fermées et que les restrictions sociales à grande échelle sont en place, il est temps pour nous de ressentir l'angoisse et de faire face à la réalité : cette pandémie ne sera pas résolue aussi rapidement que nous l'avions espéré. Il semble également que le COVID-19 aura un impact incroyablement important sur ce vingt-et-unième siècle.

So where does it leave schools? In both the international and national sector, the tried and tested model of assessment through examinations was not possible, so alternatives had to be found. Online teaching is not the same as face-to-face: teachers have had to be agile in their approach; inquiry-based learning and creative tasks have come into prominence. Parents have had a first-hand experience at the skills that were in the classroom now coming into their living room and we have greatly appreciated their support and feedback. Words that have been rejuvenated in our lexicon before COVID-19 have become even more prominent. Resilience, Courage, Bravery are all ones that we iterate to ourselves, our students and colleagues regularly.

Yet, there is one word, one type of state of mind and one genuine concern that has superseded many elements of the education model that we can currently provide: WELLBEING. Now more than ever is this a priority for schools as we look to support our students, their families, our colleagues and ourselves is the major time of disruption.

Au British School Jakarta (BSJ)Comme toutes les autres écoles, le thème du bien-être a été au centre de nos préoccupations afin de fournir les meilleures prestations possibles à nos élèves, nos familles, notre personnel et notre communauté. La grande question demeure : qu'est-ce que le bien-être pour une école et à quoi ressemble-t-il ? Pour nous, en tant qu'école, qu'il s'agisse d'apprentissage en face à face ou en ligne, il s'agit de fournir un cadre à nos élèves afin qu'ils se sentent en sécurité physique et émotionnelle (même dans le cadre d'un apprentissage à distance), que nous puissions leur fournir un soutien et des conseils afin qu'ils puissent faire face et s'épanouir et qu'ils soient écoutés et encore plus soutenus de toutes les manières nécessaires en ces temps extraordinaires.

In August 2019, we altered our timetable so that every student in the Secondary School has a thirty-minute wellbeing lesson. In this time, we have used two stellar global providers of innovative and pioneering Wellbeing programmes to ensure that our students can sense that there are depth and meaning to our programme. Since January 2019, BSJ has introduced Compassionate Systems Thinking and Tools with training to both our students and staff. The collaboration has been with the Massachusetts Institute of Technology (MIT) headed by the renowned Dr Peter Senge and Professor Mette Boell. The purpose is to bring better training and meaning to the Wellbeing programme at BSJ. In Secondary School, there is a thirty-minute period a day that is devoted purely to wellbeing. We are also working with the Institute of Positive Education from Geelong Grammar School in Melbourne, Australia, that has created a comprehensive Wellbeing curriculum. In August 2020, we launched the MIT-BSJ Wellbeing Framework for students in Years 7-8-9 (11-14-year-olds). We were not daunted by launching in an online capacity. The anchor of our Wellbeing programme is one that is founded upon a Mandala, four areas that work together in unison to improve ourselves and our wellbeing. The four areas for BSJ are Head – Heart – Self – System.

Tous les enfants entreprennent un voyage, dont la grande majorité du temps est passée à l'école. Ce voyage est celui d'un enfant ou, dans notre cas, de nos élèves qui trouvent leur chemin de l'enfance à l'adolescence et de l'adolescence à l'âge adulte. Pour les aider, le premier sujet que nous avons abordé, en utilisant les outils des Systèmes Compatissants du MIT, est "me connaître moi-même". Les élèves, guidés par les enseignants, réfléchissent et voient leur parcours depuis leur tête - comment je vais, comment je fais face et je comprends ? Le cœur, comment me comprendre et comprendre mes émotions ? Le Soi - quel est mon parcours et comment vais-je y arriver ? Et le Système - il peut s'agir de leur propre système familial, du système de l'école ou éventuellement de leur propre écosystème - comment ce système les soutient-il et comment doit-il s'améliorer ? L'objectif est de permettre aux élèves de mieux comprendre, par le biais de l'enquête, ce qu'ils sont et comment ils apprennent.

Alors que nous attendons des changements positifs dans notre vie quotidienne, c'est le moment d'avoir un état d'esprit de croissance, de voir comment nous pouvons nous améliorer pour un monde en cours de bouleversement qui aura un impact important sur notre avenir à tous. Lorsqu'il s'agit de bien-être, tout simplement à BSJPour nous, ne rien faire n'est pas une option. Nous nous devons à nous-mêmes, à notre mission et à notre vision, ainsi qu'à notre communauté, de fournir le meilleur bien-être possible à chacun d'entre nous en ces temps sans précédent.

Écrit par

British School Jakarta

British School Jakarta

The British School Jakarta (BSJ) was founded in 1974 with support from the British Embassy to provide an education for internationally mobile students in the city. In 1994, it moved to Bintaro; a 44 acre site that has been constructed to provide a world class education in terms of bespoke teaching and learning in the classroom and facilities that include a 750 seater theatre, sports, musical and language centres.